A-G CARRELAGE 83

            Carreleur mosa√Įste  

                    artisan cr√©ateur d'ambiance

salle de bain en céramique

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Salle de bain : mur en pate de verre , sol douche en galet plat ,sol en 60x60

r√©alisation sol en c√©ramique 30x60 et fa√Įence en 15x20 pierre des indes

                                                                          La pierre et la c√©ramique parfaite association

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mosa√Įste

L'art de la Mosaique consiste à assembler différents éléments de façon à obtenir une image.

Ces éléments sont appelés des "tesselles". Les tesselles sont généralement de petits cubes de pierre, marbre, émaux, verre, galet.
Tout autre matériel peut-être utilisé dans la mosaique : assiettes cassées, petits cailloux, coquillages, ardoise, miroir cassé, bois... l'imagination et les sources n'ont pas de limite !

histoire

Le carrelage est un revêtement de sol et de murs formé de carreaux de céramique, terre cuite ou ciment, juxtaposés et collés. Il est couramment utilisé pour la finition et la décoration des sols et des murs pour les habitations et autres locaux, aussi bien à l'intérieur qu'en extérieur. Le terme désigne à l'origine l'action de poser des carreaux, puis, par métonymie, le résultat de cette action.

En Suisse, les carreaux sont appelés catelles on utilise aussi le mot planelles.

 

Composition 

Argile ou terre, quartz, feldspath qui se vitrifie sous la chaleur, kaolin est un adjuvant et les émaux.

Fabrication 

Les mati√®res premi√®res sont m√©lang√©es et broy√©es de mani√®re √† former une p√Ęte fine et homog√®ne appel√©e barbotine. Cette poudre est s√©ch√©e puis inject√©e dans un moule de la taille et forme du carrelage recherch√©. Le carreau est nettoy√© puis soumis √† plusieurs √©tapes de s√©chage. Afin de lui donner une couleur, il existe trois types d‚Äô√©maillage : l‚Äô√©maillage √† sec, l‚Äô√©maillage humide et la s√©rigraphie. Le carrelage subit une derni√®re √©tape de cuisson au four avant d'√™tre conditionn√© pour la vente[1].

Caract√©ristiques 

Un carrelage a toujours une forme géométrique convexe, généralement des carrés ou parfois des rectangles. Ceux-ci sont fins, moins d'un centimètre d'épaisseur. Plus les carrelages sont vastes, plus leur surface est cassante. Les carrelages s'utilisent plus en intérieur qu'en extérieur, car soit le mortier, ou soit le carrelage ne supporte ni les intempéries, ni le gel. On utilise plus cette technique sur des sols que sur des murs. Le principe du carrelage existe sous d'autres formes en extérieur.


De mani√®re industrielle plusieurs proc√©d√©s de d√©corations sont utilis√©s. Un premier proc√©d√© vise √† l'utilisation de sels migrants Sur la surface du biscuit avant la cuisson, cela a pour effet une r√©partition al√©atoire des couleurs et effets sur les carrelages. Un second proc√©d√© utilise un "rouleau d√©cor": une sorte de cylindre vient appliquer un motif sur la surface du biscuit. L‚Äôeffet cylindrique de cette presse de production permet de faire en sorte que le motif ne se r√©p√®te pas √† l'identique sur les carreaux. Ces proc√©d√©s permettent la cr√©ation d'un grand nombre de gammes de couleurs et d'effets sur les carrelages. On trouve les classiques unis, marbr√©s, et nuag√©s. Depuis 2003 on note l'apparition de tr√®s fid√®les reproductions de mat√©riaux bruts avec notamment des imitations parquet, et imitations t√īles rouill√©es. Depuis 2006 environ il y a l'apport de mati√®re dans les carreaux avec un nouveau syst√®me d'insertion de billes de m√©tal √† l'int√©rieur du produit, et qui apr√®s polissage en usine donne une tr√®s fid√®le imitation inox, acier et alu.

Il existe plusieurs types de cuisson, on distingue mono cuisson et bi cuisson. La mono cuisson est utilis√©e principalement pour le rev√™tement de sol, cette op√©ration consiste √† cuire le biscuit d√©cor√© en une seule √©tape √† une temp√©rature avoisinant les 1300 degr√©s. Cette cuisson √† forte temp√©rature permet d'obtenir un biscuit plus r√©sistant. La bi cuisson est le proc√©d√© utilis√© pour la cuisson des fa√Įences, le proc√©d√© comme son nom l'indique s'effectue en deux cuissons √† 800 degr√©s chacune, cela donne des produits moins r√©sistants, mais baisse consid√©rablement les couts de fabrication, les fours √©tant plus rapidement √† 800 degr√©s qu'√† 1300.

 

 

 

 

         

 

 

 

 

 

 

 

 

                         

R√©alisation d'une mosa√Įque pour un tour  de miroir